Fausse déclaration des biens de Bouteflika

Telle que prévue par la loi du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et l’obligation faite par l’article 136 de la loi organique n°12-01 du 12 janvier 2012 relative au régime électoral stipule que «la déclaration de candidature à la présidence de la République résulte du dépôt d’une demande d’enregistrement auprès du Conseil constitutionnel contre récépissé. La demande de candidature comporte les nom, prénom, émargement, profession et adresse de l’intéressé. 
La demande est accompagnée d’un dossier comportant un certain nombre de pièces dont «une déclaration sur le patrimoine mobilier et immobilier de l’intéressé à l’intérieur et à l’extérieur du pays».  Un candidat honnête et soucieux de servir son pays et son peuple n’a pas besoin d’une quelconque autre précision.

1-      la déclaration de patrimoine du candidat président parue dans la presse algérienne le 1er  mars non seulement elle n’a pas été signée de la main du concerné mais elle comporte une omission de taille. Celle des comptes bancaires (en Algérie et à l’étranger). Cela ouvre la porte à toutes les rumeurs et confirme certaines informations de sources financières suisses. Un documentaire diffusé il y a quelques années par une chaîne de télévision suisse annonçait que la fortune du président Bouteflika est de 907 millions de Francs Suisses. Vous pouvez consulter ce documentaire sur le lien suivant de Youtube https://www.youtube.com/watch?v=E9uQ8P-v9fI&app=desktop

 

Autre remarque concernant la déclaration du patrimoine du candidat président, elle est à la virgule près, identique à celles de 2004 et 2009. Sauf que les dates d’achat des résidences ont été changées sans changer leur nombre (3). Dans la déclaration parue dans le Journal Officiel N°30 daté du 16 mai 2004 il est fait état de l’achat d’une maison individuelle le 11/11/1987, le 30/05/1988 achat d’un appartement et le 18/12/1991 achat d’une maison individuelle.

 

Dans la déclaration de 2014, on trouve :

Une maison individuelle sise rue de la Rochelle, Alger, suivant livret foncier n°7068/07 du 11.12.2007.

Un appartement sis au : 135, rue Cheikh El-Bachir El Ibrahimi, El-Biar, Alger, suivant livret foncier n°2939/07 du 26.06.2007.

 

 D’autre part, j’ai relevé dans la déclaration de 2004 que les 2 véhicules dont la marque n’est pas renseignée ont été achetés en 1990 et 1999. Le président de la république roule-t-il toujours dans de vieux tacots âgés de plus de 20 ans ?

De toute évidence, la déclaration des biens du président candidat Bouteflika est tout simplement une fausse déclaration dont l’auteur, sous d’autres cieux, aurait fait l’objet de poursuites judiciaires.

Il n’y a rien détonnant quand on sait que ça vient du premier responsable algérien à ouvrir le bal des détournements des deniers publics de l’Algérie indépendante, alors qu’il était ministre des affaires étrangères.

ce site a été créé sur www.quomodo.com